Hélico !

Hello,

Grâce à un compatriote alsacien pilote professionnel, j’ai (Christian) eu la chance hier de faire mon baptême de l’air en… hélicoptère. Et pour un premier vol, nous n’avons pas fait les choses à moitié, avec un trajet de plus de 400 km d’Edmonton à Fort McMurray au nord, soit l’équivalent de relier Paris à l’Alsace !

Pour commencer, j’ai reçu mon briefing de passager :

  • rester baissé dans la zone de fonctionnement du rotor principal si on est à l’extérieur de l’appareil quand il tourne,
  • approcher par l’avant (pour être dans le champ de vision du pilote),
  • le fonctionnement des ceintures de sécurité et des portes

La météo était un peu dans les extrèmes : -24°C (-30°C avec le facteur éolien) donc c’était plutôt rude quand il a fallu patienter à côté de l’appareil (obligatoire pour raisons de sécurité) pendant que le camion citerne faisait le plein… Dès que nous avons pu, nous avons embarqué, allumé le moteur et mis le chauffage ! Nous avons donc décollé juste avant midi de l’aéroport du centre-ville (celui où sont courues les courses d’indycar)

01-Helico
Helico
Camion citerne
Camion citerne

L’objectif du vol était d’inspecter un pipeline enterré qui va de l’est d’Edmonton jusqu’à Fort McMurray, la ville du nord de l’Alberta où les sables bitumineux sont exploités pour produire du pétrole.

Au début, j’avais un peu de mal à repérer l’emplacement où se trouvait le pipeline, mais rapidement j’ai trouvé mes repères, avec l’aide la carte aussi.  Plus au nord, c’était plus facile avec une grosse bande déforestée. Au cours du trajet, nous avons relevé quelques endroits intéressants que nous avons photographiés, et avons vu quelques animaux, principalement des cervidés, ainsi que quelques renards.

En chemin, nous avons aussi fait un arrêt pour déjeuner. Comme il y avait un petit pré à côté du restaurant, nous nous sommes posés au plus près. J’étais un peu surpris, mais les pilotes de la compagnie sont des réguliers, donc c’était « normal »…

NB : si jamais vous voulez venir au resto – peu importe votre moyen de transport – vous pouvez planifier votre trajet en cliquant sur ce lien. De rien ! 🙂

Après le repas, nous avons repris la route les airs et poursuivi l’inspection de la ligne. Sur la dernière partie du trajet, au fur et à mesure que nous nous approchions de notre destination, nous avons vu plus d’usines et de camps de travailleurs dispersés de part et d’autre de notre trajet. J’ai même eu droit à une démonstration d’atterrissage dans le bois, c’était assez impressionnant, aussi bien pour le peu de place disponible, que pour la quantité de neige soulevée par le rotor…

Après cet arrêt rapide, nous avons parcouru les derniers kilomètres, en ajustant parfois notre allure sur celle des voitures en-dessous de nous, puis fait notre approche sur l’aéroport de Fort McMurray.

Je ne l’ai pas encore casé, mais je suis un grand passionné d’hélicoptères : j’aurais eu beaucoup plus de choses à raconter, mais je vous épargne les détails ; si vous avez une question, envoyez -moi un mail ou posez-la dans un commentaire ! Ce premier vol était donc une super expérience que je suis certain de renouveler à l’avenir, peu importe où et comment. La grande liberté de mouvement et la perspective offertes permettent vraiment de voir les choses différemment. Si vous avez l’occasion, tentez votre chance ! 🙂 En ce qui concerne la fin de la journée, le retour était un peu moins glamour, avec 5 heures de bus jusqu’à Edmonton…

4 commentaires

  1. WAHOU!!! quelle chance! Merci de nous faie partager cette expérience avec les photos!

    bises et à très bientôt. On a hâte de vous voir à noël!

    J'aime

  2. Quelle merveilleuse experience ! Et comme toujours, article bien ecrit, videos bien tournees et photos tres belles ! Ca donne vraiment envie de « s’envoyer en l’air » !! Merci, Christian ! :laugh:
    Seb attend ton recit en « live ». Il a bien hate !
    Bonne semaine … au sol et a bientot !

    J'aime

  3. Ça confirme ,vous avez de qui cette passion? Nicolas est bien ton cousin.Il est fou de l’aéronautique.Nous étions au salon de Bourget cette année.Comme il n’a pas encore l’âge de piloter il a quand même la chance à l’initiation au pilotage pdt 20mn en passant au-dessus de notre village, maintenant il faut attendre encore 4 ans pour qu’il puisse commencer aux choses sérieuses.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s