Café !

Bonjour,

Pour ceux qui l’ignoraient encore, je (Christian) suis un grand fan de café. Alors, c’était vraiment une excellente surprise quand, pour mon anniversaire, mes amis m’ont offert un bon cadeau pour assister à une dégustation de café !

Celle-ci a eu lieu il y a quelques temps dans une boutique locale que je fréquente parfois et qui propose d’excellents cafés. Petite appréhension par rapport à l’heure tardive (19h) pour commencer à boire du café, mais tant pis !J’y suis donc allé, et nous avons commencé par un petit verre de vin. Ensuite le propriétaire s’est présenté. Il y a 6 ans, il a fait un changement radical de carrière en se lançant alors qu’il était avocat auparavant.

Aujourd’hui, il a  trois cafés / points de vente à Edmonton et achète environ 60 tonnes de café par an. La quasi-totalité du café est achetée directement aux producteurs, auxquels il rend visite sur place dans les pays d’Amérique Centrale et du sud, ainsi qu’en Afrique.

J’ai appris beaucoup de choses super intéressantes sur le café, de la culture jusqu’à la dégustation, mais ce serait trop long à écrire ici… Les quelques petits trucs marquants :

  • Les grains de café sont les noyaux d’un fruit sucré qui ressemble à une cerise, et dont la chair contient aussi de la caféine
  • La variété de café la plus consommée est l’arabica (par opposition au robusta)
  • Un caféier met 3-4 ans avant de donner une récolte, et produit ensuite un demi-kilo de grains de café par an pendant 3-4 ans
  • Des grains de café récemment torréfiés dégagent du CO2, c’est pour ça qu’il y a une « soupape » sur certains paquets de café
  • Depuis mai 2010, le prix du café sur les marchés internationaux a doublé, ce qui impacte aussi quiconque achète directement auprès des producteurs
  • Le climat en Alberta est trop sec pour stocker des grains de café verts, donc le gros du stock reste à Vancouver et est acheminé ici petit à petit pour être torréfié sur place

J’espère que vous avez apprécié cette petite « Brève sur le café » et que vous aussi vous aurez appris quelques petites choses. Si vous désirez approfondir davantage, cliquez donc ici.

(vous pouvez cliquer sur les images pour les agrandir)

Pour ma part, cette dégustation / session informative animée par le propriétaire-fondateur m’a largement fait penser à la visite de la brasserie que nous avions faite il y a un petit moment.

Les histoires des deux fondateurs me semblent assez similaires, et malgré leur succès, ils décrivent tous les temps des obstacles de nature semblable qui limitent leur croissance : volatilité du coût des matières premières et impact de la réglementation sur le développement de leur activité.

En tout cas, ils sont tous les deux des passionnés qui travaillent dur pour offrir des produits d’excellente qualité, tout en mettant l’accent sur des pratiques responsables telles que la valorisation des déchets, l’absence de substances chimiques de synthèse, ou la juste rémunération des producteurs.

Maintenant pour finir, quelque chose d’un peu plus concret, la recette d’un bon café (en bref) :

  • Achetez du (bon) café en grain, torréfié pas plus d’un mois avant que vous ne l’achetiez
  • Stockez-le dans un récipient hermétique
  • Dans la mesure du possible, faites en sorte de le moudre juste avant de faire votre café
  • Utiliser de l’eau filtrée (avec un filtre Brita par exemple)
  • Si vous utilisez des filtres en papier, rincez-les à l’eau chaude avant de mettre le café dedans
  • Versez de l’eau à 92°-96°
  • Le ratio recommandé est de 60g de café par litre d’eau (faites le calcul). Une balance de cuisine fonctionne bien pour avoir la bonne quantité d’eau.
  • Enfin il ne reste qu’à verser l’eau chaude sur le café et à regarder couler…
  • PS : si vous utilisez une cafetière à piston, laissez infuser 4 minutes.

Bonne dégustation !

Pour conclure cet article, spéciale dédicace pour remercier Charlotte pour m’avoir rapporté un café très spécial d’Indonésie, du Kopi Luwak… C’est le café dont les cerises sont ingérées par de petites civettes, qui expulsent ensuite les grains dans leurs crottes. L’action des sucs digestifs lui confère un goût unique, presque sans aucune amertume. Un café dont la production annuelle mondiale est tellement limitée qu’il est vendu à des prix indécents. Bref, merci Charlotte !! 🙂

Kopi Luwak
Kopi Luwak

8 commentaires

  1. Ohhhh une spéciale dédicace, je suis émue ! je vais demander à ce qu’on m’en ramène pour qu’on puisse se faire une petite tasse lors de ton prochain séjour en France. Bises

    J'aime

  2. très intéressant ton article sur le café et j’ai appris beaucoup de choses;cela me conforte dans l’idée de moudre moi même mon café….grosses bises à vous presque 3

    J'aime

    • @catherine : je confirme que ça vaut le coup ! Le café est beaucoup plus aromatique. J’ai investi dans un petit moulin à café manuel qui fonctionne très bien… C’est juste un peu laborieux certains matins… 😉

      J'aime

  3. Hé ho Grand-mère tu ne seras pas couché cette heure là? 😉
    Ben oui par ce que  » Grand-mère sait faire du bon café!!!! » 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s