Opération « Escargot »

Coucou !

Et bien, l’été passe vite et le temps nous manque pour écrire autant que nous le souhaiterions. Vous comprenez, la saison est si courte qu’il faut que nous en profitions… !! :- ) L’autre matin, alors que nous chevauchions nos montures (nos vélos – je sais, c’est l’ouest, mais quand même…) sur le chemin du travail, nous avons vu une affiche familière, à propos d’un rassemblement de cyclistes : « parfait, nous enchaînerons après le travail ! »Quelques heures plus tard, donc, nous sommes allés au point de rendez-vous au centre ville, devant la mairie, voir de quoi il s’agissait. Alors, le groupe s’appelle « Critical Mass », et l’idée, c’est de rouler en ville, tout en restant en groupe, dans le but de sensibiliser les automobilistes à la présence des vélos dans le paysage. La consigne la plus importante est de rester en groupe : si on a commencé à traverser quelque part, tout le monde finit de traverser. A priori, bonne intention pour l’événement, et puis bonne ambiance, avec quelques participants qui avaient des vélos bien originaux.

À l'assaut de la ville!
C'est toujours mieux quand on prend de la hauteur...
Ou alors qu'on reste sous le radar avec un vélo couché !

httpvh://www.youtube.com/watch?v=PJm69GJ-yhQ

Dans la vidéo, faites attention au « vélo sauteur » : un vélo sans pédale…!!

Avec environ 70 participants, nous avons donc fait un petit tour de downtown, avec un arrêt rafraichissement à la fontaine du parlement, étape bien évidemment symbolique pour interpeler les hommes politiques, même si je doute de l’impact un vendredi à 19h… ;- )

Plouf plouf

Dernière partie, et la plus intéressante du parcours, la traversée du pont au-dessus de la rivière. Il s’agit d’une route à deux voies, à sens unique, qui relie le centre-ville à notre quartier, près de l’université. Nous nous sommes donc engagés tranquillement. D’ordinaire, les vélos circulent uniquement sur les côtés du pont, sur des pistes cyclables complètement séparées de la route – nous le traversons d’ailleurs quotidiennement. Là, c’était intéressant de voir la route d’ordinaire chargée complètement déserte, avec toute la place qu’il fallait pour rouler peinard.

Hmmm, voie de gauche ou voie de droite... Choix cornélien...
Les gens, et les phares des voitures tout au fond ; évitez le pont le dernier vendredi soir du mois (juste au cas où vous seriez dans les parages... 😉

Par contre, à l’arrière, on entendait clairement les klaxons répétés des automobilistes mécontents de s’être faits « piéger » sur cette route, sans aucun moyen de changer d’itinéraire. Là, je dois dire que la balade plutôt sympa nous a tout d’un coup paru moins efficace et moins agréable, dans la mesure où il semblait que certains habitués de la sortie prenait un malin plaisir à rouler le plus lentement possible pour narguer les conducteurs malchanceux qui se sont trouvés au mauvais endroit, au mauvais moment… Du coup, arrivés de l’autre côté du pont, nous avons bifurqué tranquillement et poursuivi notre balade…. seuls!. Au final, une sortie sympathique, mais un concept qui nous a laissés un peu dubitatifs : plutôt que de sensibiliser les conducteurs dans leur ensemble, ce sont seulement quelques-uns choisis aléatoirement qui subissent des ralentissements et qui pour certains, pesteront encore un peu plus contre les cyclistes la prochaine fois qu’ils en dépasseront un… Bref, la cohabitation harmonieuse n’est pas pour demain. En même temps, c’est bientôt l’hiver, donc la question ne se posera plus… 😉

3 commentaires

  1. Hello,

    Sympa l’article, je crois reconnaitre le style de Christian.
    J’ai une demande a formuler..d’apres mes souvenirs, vous avez jamais vraiment fait d’article sur Edmonton, les batiments et tout …C’est pour quand ? ;p

    Bise :panda:

    J'aime

  2. Coucou… Oui effectivement tu as raison, c’etait bien un article de Chris 😉 Style plus formel, bien ecrit, tournures chiadees… pas de doute!

    Pour ce qui est de la ville d’Edmonton, de l’architecture et des batiments, on peut certainement faire un petit post. Merci pour l’idee.
    Bise

    J'aime

  3. J’ai bien aime la conclusion du post c est vrai que chaque fois qu’on voit ces rassemblements de velos on se demande a quoi ca sert si ce n’est a enerver les voitures.
    A San Francisco, il y a maintenant des quartiers entiers ou, au moins une fois par mois, les voies pricipales sont fermees aux voitures. C’est plus facile et ces jours la les pietons et cyclistes sont seuls sur la route….c’est peut etre une meilleure idee…..
    Bisous a tous les deux
    Monique

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.