Périple Ouest Américain : Santa Fe, Bandelier et Chaco (Nouveau-Mexique)

Nous avons passé une nuit relativement tiède à Santa Fe puis avons visité la ville ce matin : tous les bâtiments doivent respecter un cahier des charges relativement strict. Cela inclut les toits plats, des poutres apparentes et des murs enduits de telle sorte à donner l’impression qu’ils sont en terre battue. Le résultat n’est pas si mal, puisque le centre-ville offre un cadre assez dépaysant. Le tourisme doit être un secteur d’activités important, si l’on en juge la nature des boutiques dans ce quartier. Les vendeurs de bijouterie indienne étaient également présents en grand nombre. Nous n’avons malheureusement pas eu beaucoup de temps pour visiter au moins un musée de la ville, nous nous sommes contentés d’un crochet par la cathédrale dédiée à Saint-François-d’Assises puis nous avons pris la route vers le sud-est, vers Bandelier National Monument.
 

Arrivés à « Bandelier National Monument », nous avons fait le tour qui nous a emmenés aux habitations aménagés dans les falaises et aux « waffle gardens » qui faisaient penser à des mini cultures en terrasse. La balade nous a ensuite emmené vers un endroit plus élevé, accessible grâce à plusieurs échelles successives, qui s’appelait « Alcove House » qui abritait des familles du pueblo. Cet endroit était jusque récemment considéré comme un lieu dédié à des pratiques religieuses, mais des découvertes récentes on infirmé cette théorie.
 

Après être descendus et sur le chemin du retour, nous avons photographié quelques petites bêtes et avons même vu un vrai serpent !! Dommage que nous n’ayons pas réussi à rapporter une photo…

Notre prochaine étape était « Chaco culture National Historic Park », accessible uniquement par des miles de pistes poussiéreuses.
Nous avons un peu erré dans la pampa pour finalement arriver à bon port et faire le tour des ruines de pueblos qui se trouvent dans ce canyon de quelques miles de long. On y retrouvait l’histoire d’un peuple qui avait vécu ici de 800 après JC à environ 1300 après JC et qui avait ensuite déserté les lieux sans que l’on sache pourquoi, de la même manière qu’à « Casa Grande Ruins ». Le plus gros des quelques pueblos du canyon a abrité jusqu’à 5 000 âmes !! Les principales hypothèses avancées à cet endroit sont soit : l’agriculture, très développée grâce notamment à un système de canaux, a peut-être conduit à un épuisement des sols ; comme ces cités entretenaient des relations commerciales avec des peuples du sud-ouest des actuels USA et du Mexique, la chute de l’empire Toltec en 1350 a peut-être forcé ces populations à se disperser dans la région pour survivre. Du coup, beaucoup de « native Americans » (qui représentent aujourd’hui 10% de la population du Nouveau-Mexique) sont sûrement les lointains descendants de ces habitants des pueblos de Chaco Canyon.
 

Pour le retour, nous avons repris le chemin des pistes, avant de nous diriger vers le nord, direction le Colorado !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.