Périple Ouest Américain : Tombstone et Chiricahua Natl Monument

Ce matin-là, le réveil a été pénible : la température de la chambre devait être de 30°C environ à 7h30 et nous étions patraques… « Les pauvres … » Certes, mais l’eau de la piscine était déjà à 28°C à 8h.
Bref, une chaleur aussi difficile à imaginer qu’à supporter.

Après la baignade, nous sommes partis vers l’est vers Tombstone, ville développée autour des activités minières au XIXème siècle, mais surtout connue pour ses duels de cow-boys, et largement rendue célèbre par Hollywood : OK Corral, Wyatt Earp, …
Aujourd’hui, la ville vit quasi-exclusivement du tourisme et des duels légendaires sont rejoués par des acteurs. Nous nous sommes contentés de la visite de la rue principale et du tribunal

Ensuite, nous sommes allés à la recherche de villes fantômes qui avaient prospéré grâce au cuivre – présent en abondance dans la région – à l’or ou à l’argent notamment. Mais, ces villes étaient encore plus fantômatiques que Bodie ou Virginia City, car nous ne les avons même pas trouvé, même après plusieurs dizaines de miles de piste. A la place, nous sommes tombés en pleine cambrousse sur une affiche « Vente d’objets indiens » et nous sommes allés voir… Et nous n’avons pas été déçus du détour : nous avons trouvé une caravane autour de laquelle s’étalaient plusieurs milliers d’objets – entassés, sur des présentoirs ou accrochés à des cadres – dont la variété aurait fait pâlir de jalousie mon oncle Jean-Pierre (j’ai pensé à toi, vas-y !!!).
 

 

On y trouvait vraiment de tout, mais alors de tout : une collection de minéraux, de bouteilles, de pièces, de battes d’orpailleurs, de crânes de bovins, d’outils en tous genre, une section « cuisine », des sculptures, … Bref, c’était assez époustouflant !

Nous sommes repartis et avons fait une halte à Chiricahua National Monument, qui présentait deux points d’intérêts : un ranch établi par des immigrants suédois au XIXème siècle, baptisé « Faraway Ranch » et des formations rocheuses impressionnantes.
 

Puis nous avons fait un dernier crochet par Fort Bowie National Monument, qui sont les ruines d’un fort établi ici par les USA pour mener la guerre contre les Apaches et notamment la bande de Cochise puis Geronimo. Au moment où nous observions le fort, nous avons entendu un bruit de moteur sur le chemin et de la musique, et là, surgit une moto avec une petite remorque et deux motards qui se font secouer sur la piste. Il y avait deux magnifiques petits nounours à l’arrière, dont un affublé d’une tenue Harley-Davidson.
Après ça, la nuit est tombée rapidement et nous sommes partis pour le Nouveau-Mexique, dont la frontière avec l’Arizona était toute proche.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.