Visite guidée sur le tremblement de terre de 1906

Nous avons suivi une visite guidée sur le thème du « 1906 Earthquake tour : It can’t happen here » à San Francisco. Cette année sont organisées ce genre de visites pour rappeler que le terrible tremblement de terre qui a dévasté la ville s’est produit il y a 100 ans.
L’objectif de cette visite qui s’est déroulée sous la forme d’une narration était de resituer le contexte de l’époque, puisqu’il ne subsiste plus vraiment de « trace » de cet épisode.
Je vais vous restituer cette histoire dans ses grandes lignes.

Le tremblement de terre qui a ébranlé la ville et la région toute entière s’est produit le mercredi 18 avril 1906 à 5h12 du matin et sa magnitude est estimée à environ 7,8 sur l’échelle de Richter. L’épicentre du séisme se trouvait au sud-ouest de la ville. Pour vous aider à visualiser l’ensemble, voici une carte. Les gros traits noirs représentent le système de failles de San Andreas, la zone verte la ville de San Francisco et l’étoile rouge l’épicentre. Dans la zone orange de droite se trouve la ville de Hayward où nous avons été (cf bas de l’article).

Le matin du 18 avril donc, les gens sont surpris dans leur sommeil quand la terre se met à bouger. Les témoins de l’époque rapportent que la terre a vibrée puis a littéralement « ondulé » formant une vague d’une amplitude d’un mètre ! Et cela pendant une longue minute !!!

A ce moment, les gens sortent de leurs maisons, qui ont été plus ou moins atteintes selon les quartiers et mesurent l’ampleur des dégâts, sans se douter que ce n’est qu’à partir de ce moment que se joue l’avenir de leur ville. En effet, la suite des événements va montrer que ce n’est pas le séisme en lui-même qui aura été l’élément le plus dévastateur, mais les incendies qui ont suivi.
A 5h12, le chef des pompiers dont la maison s’est écroulé, périt en cherchant à rejoindre sa femme dans les décombres. Les maisons – et hôtels – de l’époque étaient principalement chauffés par des poêles à bois et la ville de San Francisco avait commencé à développer un réseau souterrain de gaz. C’est pourquoi de nombreux incendies se déclarent rapidement partout, parfois alimentés par du gaz. Les services d’urgence se retrouvent donc sans chef expérimenté à leur tête, et puisque les canalisations d’eau et les câbles ont été arrachés, sont privés de moyens d’intervention et de communication. On fera donc appel à l’armée, qui utilisera de la dynamite pour empêcher la propagation du feu – le principe étant de faire exploser des pâtés de maisons entiers pour arrêter le feu – mais les équipes engagées pour ces opérations manquaient d’expérience, alors même que des pompiers avaient été formés à ces opérations, mais ceux-ci furent écartés par les militaires. Quand la dynamite fut employée les premières fois, les maisons volaient en éclat et dispersaient les charbons ardents des poêles à bois qui s’y trouvaient, aggravant la situation… Après trois jours de tentatives au résultat mitigé, on commençait à maîtriser le procédé, mais 80% de la ville avait déjà été ravagés.
Ci-contre, un panorama de la ville, qui évoque plutôt un bombardement…

La ville relogea en urgence environ 20 000 personnes dans des abris de fortune et on s’attela à reconstruire ce qui avait été détruit. La tenue à San Francisco de l’exposition internationale Panama-Pacific en 1915 a contribué à la reconstruction rapide de la ville. Ci-contre deux photos de Market Street, avant et après.

Par contre, le séisme aura pour conséquence d’éclipser San Francisco, première ville de Californie jusqu’alors, au profit de Los Angeles qui connaîtra dès lors une expansion fulgurante.

Aujourd’hui, nous sommes allés voir une ville de Californie, à l’est de la baie, qui s’appelle Hayward et qui est traversée par la faille et qui a connu un tremblement de terre en 1993. Nous avons cherché des traces sur le sol, les murs, et les bâtiments… mais nous n’avons rien trouvé de bien convaincant, si ce n’est une bordure de trottoir décalée. La photo prise ci-dessous montre qu’il y a eu un mouvement de translation de chacune des bordures par rapport à l’autre.

Pour le reste, nous avons pu voir des trottoirs légèrement courbés et des fissures en escalier sur la route ça et là. La raison : les américains avaient tout réparé !! Damned ! :-p

Activité sismique en direct sur le web – cliquez sur une zone pour zoomer

Tremblement de terre 1906 – Wikipedia

La faille de San Andreas à Hayward (anglais) – Site de l’U.S. Geological Survey (USGS)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.